Trop de vélos dans le nord de l’Europe ?

parking à vélos gare centrale amsterdam

Amsterdam, taux d’occupation : 136 %

Le magazine allemand Der Spiegel publie un article sur le développement du vélo dans les villes du nord de l’Europe. Il semblerait que les pays nordiques fassent une overdose de la petite reine. Les deux-roues deviennent envahissants. Les emplacements de stationnement sont problématiques et on assiste même à des embouteillages de vélos. Les autorités étudient d’autres modes de déplacement alternatif. Aux Pays-Bas, certaines zones sont interdites au stationnement des vélos et les cyclistes pourraient même débourser quelques euros pour payer leur parking.  Au Danemark, les cycles envahissent tellement les carrefours, que les automobilistes doivent parfois attendre plusieurs passages de feu avant de s’engager. De plus, la cohabitation avec les autres usagers se dégrade surtout quand les cyclistes sont au téléphone… Il ne faut pourtant pas renier les avantages indéniables de ce mode de transport notamment en zone urbaine. Il faudrait juste revoir les besoins de transports. Les zones résidentielles sont éloignées des pôles d’activité ; les zones de population sont concentrées ; les horaires des personnes actives sont souvent les mêmes, ce qui concentre les déplacements aux mêmes endroits aux mêmes heures.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *