Les usagers vulnérables et les heures de pointe

équipement rétro réfléchissant pour les usagers vulnérables

S’équiper pour être mieux vu

La fin du mois d’octobre correspond au changement d’heure. L’aube et le crépuscule sont synonymes d’heures de pointe et deviennent des périodes d’obscurité dangereuses pour les usagers les plus vulnérables. Ce moment de l’année modifie les organismes mais aussi les statistiques d’accidents de la route. En effet, tous les ans, on constate un pic d’accidentalité et de mortalité. Parmi les premières catégories touchées, on trouve les piétons. La Sécurité Routière tient à sensibiliser tous les usagers à ce phénomène. On sait que le lever du jour et la tombée de la nuit sont des moments de la journée où la visibilité des automobilistes est amoindrie mais aussi correspondent aux heures de pointe des déplacements. La Sécurité Routière rappelle qu’en 2012, on a recensé 174 piétons tués sur une période allant de novembre à janvier. Ce nombre représente plus d’un tiers de la totalité des piétons tués annuellement. Selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, ce sur-risque serait à l’origine de plusieurs dizaines de personnes tuées supplémentaires notamment dans la catégorie des usagers vulnérables et peu visibles dans l’obscurité. C’est pourquoi la Sécurité Routière conseille aux piétons qui se déplacent dans les villes à ces heures critiques de se vêtir de vêtements clairs et de s’équiper de bandes rétro-réfléchissantes. Pour être bien vus, les cyclistes sont invités à porter un gilet jaune rétro-réfléchissant et à vérifier le système d’éclairage de leur vélo. En absence de tout équipement, un piéton n’est visible qu’à 30 mètres. Quand on sait qu’il faut minimum 26 mètres à une voiture roulant à 50 km/h pour s’arrêter… Quant aux automobilistes, ils doivent adapter leur allure et être particulièrement vigilants par rapport aux « trous noirs » illustrés par les passages d’une zone éclairée à une zone plus sombre. Des piétons peuvent surgir à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *