Les conducteurs français prennent toujours autant de risques

conduire malgré une dette de sommeil = danger

D’après une étude de l’Observatoire des Français et de la conduite responsable de la Fondation Vinci Autoroutes, il apparaît que les conducteurs Français sont bien conscients des principales causes d’accident (alcool, vitesse, inattention et somnolence). Mais paradoxalement ils prennent toujours autant de risques au volant par rapport à l’année précédente. Certains d’entre eux avouent même ne pas toujours respecter la loi… Quelques exemples : sur des longs trajets, 87 % des conducteurs admettent dépasser régulièrement les limitations de vitesse ; 50 % oublient leurs clignotants ; et un tiers ne font pas attention à leur distance de sécurité. Malgré des campagnes d’information sur la somnolence, les automobilistes manquent de sommeil au moment des grands départs. 30 % ont conduit malgré à un état de fatigue aggravé, 37 % se sont déjà assoupi quelques instants et 35 % ont frôlé l’endormissement. L’usage du téléphone (kit mains libres, , envois de SMS ou de mails),  utilisation du GPS restent très fréquents au volant (25 % des conducteurs en moyenne). Malgré tout, les conducteurs français estiment qu’ils sont vigilants (72 %), calmes (51 %) et courtois (40 %). En revanche une vielle idée reçue persiste : le danger c’est les autres. En effet « les autres » sont stressés (41 %), irresponsables (31 %), dangereux (26%) voire agressifs (23%).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *