L’endormissement des chauffeurs routiers

chauffeur-poids-lourdsLa fondation Vinci Autoroute a lancé une étude sur les conditions de travail des chauffeurs routiers. Ceux-ci sont souvent sous pression à cause des délais à respecter et sont donc fréquemment épuisés.  Alors que la fatigue est la première cause de mortalité sur autoroute, les routiers sont les premiers à en souffrir. Et les radars ne peuvent rien contre cela . Toutefois, lorsqu’un routier trouve la mort sur son temps de travail, il entraîne souvent  de nombreuses victimes avec lui. Mais selon l’enquête, 28 % des chauffeurs avouent prendre la route après une nuit de sommeil de moins de six heures. Sur ces 28 %, plus de la moitié déclare avoir frôlé un accident à cause de l’endormissement. Ils n’ont pas d’autre choix que de rester éveillé pour supporter les cadences de travail. Ils ont donc mis en place certaines techniques. 5 % des chauffeurs comptent sur la bande rugueuse pour rectifier leur trajectoire en cas de somnolence ; 12 % utilisent leur téléphone portable pour rester éveillés ; 18 % boivent du café à longueur de journée. Ces différentes ne sont pas très rassurantes mais malgré tout 75 % des routiers disent s’arrêter de plus en plus souvent pour faire une sieste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *