La sécurité routière en Afrique

centre ville senegal

Les piétons, victimes des infrastructures inadéquates ou absentes

Jean Todt, président de la Fédération internationale automobile (FIA) a inauguré l’Automobile Club du Gabon à Libreville. A cette occasion, il a déclaré que la sécurité routière devait devenir une priorité absolue en Afrique. En effet, 20 % des personnes tuées sur les routes dans le monde, le sont sur ce continent qui ne représente que 2 % du parc automobile mondial. 250.000 morts par an, c’est le triste record dont peut se vanter l’Afrique. Il précise aussi que si rien n’est fait, la situation ne peut qu’empirer car le nombre de véhicules est en nette augmentation. Le nombre de victimes s’alourdit proportionnellement : 40 % de plus en 15 ans. Les accidents ralentissent fortement la croissance de ces pays en développement en augmentant considérablement les frais de santé. Le budget de la sécurité routière avoisinerait 100 milliards de dollars dans ces pays. L’ancien patron de Ferrari, conclut en précisant que la route tue deux fois plus que la tuberculose, autant que le paludisme et un peu moins que le sida… Les piétons représentent 40 % des tués et sont surtout victimes des infrastructures inadéquates. A ce titre, l’opération 1.000 passerelles a été lancée au Gabon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *