Etude intéressante des panneaux de danger annonçant la présence d'enfants

Le panneau traditionnel

La rentrée des classes c’est aussi le moment de sensibiliser à nouveau les automobilistes sur les dangers à l’approche des écoles. Les panneaux qui signalent la présence d’enfants sont donc essentiels dans ces lieux fréquentés. Tout le monde les connaît, ces panneaux : 2 silhouettes noires sur fond blanc. Le plus grand porte un pantalon, c’est un garçon mais l’autre est plus petit et porte une jupe, c’est donc une fille.  Mais on peut trouver d’autres styles de panneaux comme celui-ci, implanté en Bourgogne et sûrement pas très récent : le garçon porte des culottes courtes, tient un porte-document. La petite fille bien coiffée, porte des talons plats, une jupe d’écolière et un cartable qui ressemble plus un sac à main.<

http://capturehislove.com//p>

Cette logique se retrouve dans de nombreux pays.

Version américaine

A Boston (USA), les écoliers ressemblent à de jeunes adultes. L’homme est toujours plus grand que la femme qui est vêtue d’un tailleur et d’un imperméable. Le personnage masculin montre un geste protecteur envers sa compagne. Dans la capitale allemande, les panneaux sont à l’image du pays dirigé par une femme : ce sont les mères qui se rendent au jardin d’enfants. Quant à l’enfant représenté, il s’agit bien d’un garçon sinon il porterait une jupe…

Donc pour résumer, le garçon est viril et fort quand il mène sa petite sœur à l’école mais fragile quand il est avec sa maman. Dans la vraie vie aussi ?

zp8497586rq