Venturi et le Prince Albert II pour un mode de transport en Antarctique.

A l’occasion du centenaire de la conquête du pôle Sud par Roald Amundsen et à l’initiative de S.A.S. Le Prince Albert II, Venturi Automobiles en partenariat avec la Fondation Prince Albert II de Monaco, organisent cette conférence. L’Antarctique, terre des sciences, est un continent laboratoire, pluridisciplinaire, dont la compréhension est indispensable pour faire face aux enjeux environnementaux qui préoccupent l’humanité.

Un continent qui impose au monde de la recherche un univers aussi fascinant qu’hostile. Depuis plus d’un siècle, pour répondre à ces défis, l’Antarctique est aussi une terre d’innovations multidisciplinaires. Ces innovations doivent s’incarner, plus que jamais, dans des outils servis par des solutions technologiques neutres sur cet environnement particulier.

Seul Chef d’Etat à s’être rendu aux deux pôles, S.A.S. Le Prince Albert II de Monaco a effectué en 2009 la traversée d’une grande partie du continent Antarctique au cours d’un périple de trois semaines. À la rencontre du monde scientifique, le Souverain a visité 22 bases pour échanger avec des chercheurs de toutes les nationalités sur les problématiques liées notamment au changement climatique.

C’est au cours de ce voyage et de sa visite de la Station Princess Elisabeth, entièrement alimentée par des énergies renouvelables, que S.A.S Le Prince Albert II a souhaité initier le premier projet d’expérimentation de véhicules électriques en Antarctique et basé sur des énergies 100 % renouvelables.

Ce projet hautement technologique a été confié à la firme monégasque Venturi Automobiles, développé en partenariat avec le CEA et supporté par la Fondation Prince Albert II. Cette initiative pourrait permettre dans l’avenir d’introduire en Antarctique un mode de transport terrestre propre et économique, l’acheminement des hommes et du matériel vers les sites d’étude et les questions logistiques constituant les préalables à la mise en œuvre des actions scientifiques.

Les réunions de travail qui précéderont tout au long de la journée en Principauté la conférence, s’inscrivent dans la démarche globale du Souverain : la création d’interaction entre différents univers pour permettre le développement de projets utiles à la protection de la nature et au soutien de la recherche scientifique. Des projets qui peuvent aussi trouver leur application dans la vie courante.

L’innovation a été au cœur de la conquête du Pôle sud et se prolonge aujourd’hui dans les outils et les moyens donnés à la science et à la préservation du continent. Le programme  » Venturi Antarctica » s’inscrit dans cette démarche.

Source : Venturi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *