Une enquête pointe du doigt l’utilisation du portable au volant.

Le Comité Interministériel de la Sécurité Routière qui se tient aujourd’hui pourrait accoucher de nouvelles mesures pour enrayer le nombre de tués sur les routes. L’utilisation du kit mains libres est sur la sellette, sachant qu’en France près d’un accident de la route sur dix est associé à l’utilisation du téléphone au volant. Si pour le moment le kit mains libres est toléré, cela pourrait bien changer à moyen terme. L’INSERM, en association avec l’Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, a mené une enquête sur l’impact de l’usage du téléphone et des autres « distracteurs » sur la sécurité des usagers de la route. Le rapport « Téléphone et Sécurité Routière » qui vient de paraître confirme la dangerosité au volant.

 

Le rapport indique que près de la moitié des conducteurs utilisent un téléphone en conduisant. Les jeunes, les hommes et les usagers de la route à titre professionnel sont ceux qui téléphonent le plus au volant, avec un sur-risque d’accident trois fois supérieur. D’autres « distracteurs » sont pointés du doigt : échanges de SMS, consultation d’Internet, utilisation d’applications pour smartphones, écrans tactiles, etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *