Un véhicule hybride essence/air chez PSA

Pour un meilleur rendement…

Le groupe PSA présente un véhicule hybride essence/air. Le principe repose sur le stockage de l’énergie dans un accumulateur. L’azote est comprimé par l’énergie du moteur thermique. Dans le système conçu par PSA, un piston se déplace dans une seringue avec un côté de l’huile et de l’autre côté de l’azote. Au moment de la décélération, l’énergie perdue est réutilisée par les composants hydrauliques qui poussent l’huile et compriment l’azote. Ensuite, l’énergie est restituée par l’accumulateur via l’huile. Ce système dénote une efficacité supérieure aux modèles hybrides électriques. Les véhicules hybrides essence/air permettraient un gain de 45 % en ville et 30 à 35 % sur itinéraire complet (ville, route, autoroute). L’énergie perdue au freinage est restituée aux roues à 98 %. De plus, en moins de dix secondes, l’énergie est transmise. Une batterie traditionnelle met plus de temps à la stocker et à la restituer. Le groupe PSA a réalisé des simulations portant sur un million de kilomètres. Cette technologie avait déjà été testée sur des camions et des bus mais pas dans le secteur automobile. Dès 1958, des ingénieurs, comme Paul Magès, ont fait rouler des 2CV et DS avec des composants hydrauliques. Désormais, il s’agit d’adapter cette technologie à la fabrication en grande série. PSA envisage une industrialisation dès 2016 sans donner de chiffres précis. http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=rjqFihLltSY

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *