Un pas en avant pour les anti 4×4 sur les routes suisses.

L’Association Transports et Environnement ATE approuve le retrait du référendum contre le «compromis anti 4×4», car il permet de franchir une première étape vers une protection efficace du climat dans la circulation routière.

La Suisse obtient enfin la possibilité de faire un pas décisif vers la réduction des émissions de CO2 dans la circulation. L’Association indépendante du commerce automobile suisse (VFAS) ne va pas déposer le référendum contre le contre-projet à l’initiative «anti 4×4», ce qui permettra de réduire l’émission moyenne de CO2 des véhicules particuliers à 130 g/km jusqu’en l’an 2015. La Suisse s’aligne ainsi au niveau européen.

Cette mesure est au fond une évidence: contrairement aux ménages et à l’industrie, la circulation routière est un domaine où la Suisse reste à la traîne par rapport aux objectifs climatiques obligatoires fixés. C’est pourquoi le compromis adopté par le parlement doit être à présent rapidement et définitivement implémenté.

Le réchauffement climatique est un fait incontesté dont les conséquences sont d’ores et déjà perceptibles. La fonte des glaciers et la fréquence accrue d’événements météorologiques extrêmes confirment précisément les tendances pronostiquées par les spécialistes du climat. D’autres mesures de réduction seront incontournables à l’avenir pour limiter les dégâts.

Source : ATE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *