Toyota présente une berline hybride rechargeable à Détroit.

Au Salon Automobile international de Detroit, Toyota Motor Sales, USA (TMS) a levé le voile sur le NS4, vision futuriste d’un véhicule hybride rechargeable. Particulièrement innovant en termes de motorisation, d’interface homme-machine et d’équipements de sécurité, il revisite les relations de l’homme à la voiture et de la voiture à la société – tant au plan émotionnel que rationnel.

Mis au défi d’imaginer un nouveau concept de milieu de gamme susceptible d’être commercialisé dans le monde à partir de 2015, les ingénieurs Toyota ont créé le NS4 – un hybride rechargeable distinct de la gamme Prius.

Ses objectifs : abaisser la consommation par une réduction de la taille et du poids des composants du système Hybrid Synergy Drive, renforcer l’accélération et allonger l’autonomie électrique tout en préservant la rapidité de recharge.

Le concept NS4 signe pour Toyota une nouvelle orientation stylistique visant à créer une relation affective entre la voiture et l’automobiliste. De profil, le triangle de l’habitacle joue la carte de l’aérodynamisme, avec sa faible hauteur de vitrage et sa forte inclinaison vers l’avant. Le trapèze caractéristique de la calandre est encadré par un spoiler flottant et des feux de jour en forme d’ailes, qui épousent la sculpture du bouclier. Quant aux feux arrière, ils enveloppent les angles jusqu’aux flancs arrière, tout en dessinant par leur arête vive une forme d’aileron.

S’ils favorisent la vision du conducteur par leur étroitesse, les montants de pare-brise n’en préservent pas moins la résistance à l’écrasement du toit. Enfin, la ligne du pavillon, la 5ème porte et les portes en élytresà commande électrique optimisent l’accessibilité et la fonctionnalité.

À l’ère du tout numérique, la voiture est devenue pour les usagers un pôle essentiel de communication, au 3ème rang derrière les téléphones intelligents et les tablettes.

C’est pourquoi Toyota a passé des accords avec certains acteurs majeurs du secteur – Microsoft, Intel et Salesforce notamment– pour étudier l’application de ces technologies émergentes à l’automobile.

De fait, l’interface homme-machine du concept NS4 ressemble à un smartphone. D’une utilisation simple et intuitive grâce à son écran tactile, elle permet par exemple de gérer le système audio, la climatisation, les fonctions de navigation et la charge de la batterie. Elle est même capable “d’apprendre” les préférences et les habitudes du conducteur pour anticiper sa réponse dans certaines situations.

Comme il se doit chez Toyota, ce concept fait la part belle à la sécurité, confiée à une multitude de dispositifs novateurs :

  • Le système de sécurité précollision (PCS) équipe déjà bon nombre de modèles Toyota et Lexus, mais cette nouvelle génération recourt à un radar à ondes millimétriques et à des caméras stéréos montés à l’avant du véhicule pour éviter les sorties involontaires de file, les collisions avec un véhicule précédent ou un piéton. De nuit, il procède par rayonnement infrarouge pour améliorer la reconnaissance.
  • Des feux de route adaptatifs évitent d’éblouir les piétons et les conducteurs venant de face, tout en maintenant un éclairage proche des pleins phares grâce à une caméra montée derrière la calandre et à une obturation partielle à l’intérieur des blocs optiques.
  • En cas de choc frontal contre un piéton, la structure du capot est conçue pour se soulever à l’arrière afin de limiter d’éventuelles blessures à la tête. Elle a été mise au point à l’aide de mannequins et du THUMS Toyota – modèle virtuel du corps humain complet.
  • Grâce à un radar à ondes submillimétriques, le moniteur anti-angle mort (BSM) détecte les véhicules présents dans les files voisines et alerte le conducteur par des témoins visuels au tableau de bord.
  • Tous les vitrages profitent de nouvelles technologies qui améliorent la visibilité et allongent l’autonomie thermique et électrique :

− Un revêtement hydrophobe à base de fluor, donnant aux gouttes de pluie une forme hémisphérique qui favorise leur élimination et la visibilité (également employé sur les panneaux solaires du toit).

− Un film anti-buée en résine, très efficace et d’une grande longévité.

− Un film intermédiaire bloquant 99 % des UVA et UVB nocifs.

− Un film solaire transparent aux ondes radio, réduisant la température intérieure et favorisant le fonctionnement des appareils électroniques.

  • Les trois rétroviseurs sont remplacés par des caméras qui fournissent une large vision panoramique de l’arrière sur un écran spécifique, intégré à la planche de bord au-dessus de l’écran du navigateur. Ce système coopère avec le moniteur anti- angle mort.

Comme l’indique Jim Lentz, Président-directeur général de TMS: «Le succès croissant de nos modèles hybrides conventionnels laisse penser que les automobilistes réserveront un bon accueil aux technologies du futur. Le NS4 témoigne de la volonté de Toyota d’améliorer la sécurité, la sobriété et la praticité des véhicules de demain, pour tous et partout. »

Source : Toyta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *