Sauver cinq millions de vie sur la route d’ici 2020…

Chaque année, plus de 1,2 millions de personnes trouvent la mort dans des accidents de la route et environ 50 millions sont blessés. Ces accidents ont une morbidité comparable à celle du paludisme ou de la tuberculose. Le programme « Make Roads Safe » met en avant ce fléau et souhaite sauver cinq millions de vie d’ici 2020. Bon nombre de personnalités ont rejoint le projet, tels Bill Clinton ou Lewis Hamilton. Une bonne majorité des pilotes automobiles ont d’ailleurs signé la charte pour des routes plus sûres : Michael Schumacher, Sébastien Loeb, etc… La Commission pour la Sécurité Routière Mondiale a été mise en place par la Fondation FIA, avec pour mission d’examiner le cadre et le niveau de coopération internationale en matière de sécurité routière dans le monde, et de proposer des recommandations de lignes de conduite. Un représentant de chaque pays du G8 a été invité à siéger à la Commission en qualité de commissaire.

 

 

Les connaissances en matière de sécurité routière peuvent et doivent être transférées aux pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. Les conséquences des accidents de la circulation sont omniprésentes, mais restent invisibles. Elles sont largement ignorées par la communauté internationale en tant que préoccupation mondiale. Si des pays comme la France ou la Russie l’ont bien compris en mettant la sécurité routière grande cause nationale, les pays en voie de développement ignorent la prévention, qui occupe une place dérisoire dans l’agenda politique des états. A titre de comparaison, les prévisions indique une augmentation de 144% du nombre de décès par accident de la circulation entre 2000 et 2020 dans l’Asie du Sud, alors qu’elle devrait reculer de 28% dans les pays à revenu élevé. Notons que plus de 85% des décès et traumatismes dus aux accidents de la route surviennent dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. On estime ces coûts entre 64,5 et 100 millions de dollars.

 

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *