Quand un pilote « s’alcoolise » pour la bonne cause…

L’insécurité routière touche tous les pays et l’Angleterre n’échappe pas à la règle. En fin d’année dernière, Darren Turner (pilote officiel Aston Martin) s’est prêté à une expérience en vue d’une campagne routière. Fervent adepte du simulateur Base Performance, le pilote Aston Martin a pris volontairement quelques bières, avant de monter dans le simulateur et de voir quels effets cela allait avoir sur sa conduite.

 

Sous la surveillance de l’inspecteur de police Colin Clark, le Britannique a effectué cinq tours du tracé de Monaco, d’abord en étant légèrement sous le seuil légal, puis cinq autres en étant « positif ». Le test a montré que même en étant pilote professionnel, ses capacités au volant se sont fortement réduites. « Mon premier run s’est bien passé » déclare Darren. « J’étais en mesure de me concentrer pleinement sur ce que je faisais et mes cinq tours ont été rapides. Dans ma seconde tentative, tout me semblait normal, mais j’ai touché à trois reprises les barrières, avec en prime un beau tête à queue. J’ai pu ensuite voir les acquisitions de données, qui m’ont confirmé que je freinais plus tard que d’habitude et que mon temps de réaction avait augmenté. Le plus inquiétant est que je suis allé bien plus vite dans les sections rapides ».

 

L’écart avec le premier essai s’est avéré de huit secondes. « C’est effrayant » poursuit le pilote. « En tant que pilote, vous pensez toujours avoir une longueur d’avance, alors qu’en fait c’est l’inverse qui s’est passé dans ce cas. J’ai bien vu mes performances diminuer, mais pas tant que ça. J’ai aussi été distrait par les personnes qui parlaient autour de moi, alors qu’en temps normal, je n’aurai rien remarqué. Je dois avouer que je serais terrifié de conduire une vraie voiture dans un tel état. ». Le discours de l’inspecteur Clark est tout aussi limpide : « Si Darren avait été sur la route, ses sorties auraient été dramatiques. Le simulateur fournit un environnement protégé pour démontrer les effets de l’alcool et il a été intéressant de montrer que vous pouvez être le meilleur pilote au monde, il est impossible de gagner contre l’alcool. » Les images parlent d’elles mêmes !

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *