Port du casque obligatoire au Mali

motard sans casque

Mesure très impopulaire au Mali

Le gouvernement du Mali, pays coupé en deux par un conflit entre touaregs et islamistes radicaux, tente d’administrer l’état. C’est ainsi qu’il vient de prendre une mesure très impopulaire aux yeux des habitants déjà soumis à un contexte économique très difficile. Depuis le 1er octobre 2012, le port du casque à moto est désormais obligatoire. Vue de la France, il n’y a rien d’étonnant. En revanche, la population n’est pas de cet avis. Dans le pays, l’achat d’un casque neuf homologué est égal à plusieurs mois de salaire. Si certains pensent que c’est une bonne mesure sécuritaire, ils estiment que ce n’est pas le bon moment dans ce contexte social. Le ministre des Transports, le lieutenant-colonel Koumaré déclare qu’aucune sanction ne sera prise avant le 1er janvier 2013 pour que les conducteurs de deux-roues aient le temps de s’équiper. Les grandes villes maliennes connaissent un essor important de ce mode de transport dû aux importations chinoises à faible coût. En conséquence, les accidents de la route se multiplient et la gravité des blessures augmentent par l’absence du casque. Mais la population considère cette situation comme une fatalité. La sécurité routière n’est pas un concept important dans ce pays qui souffre d’une grande pauvreté et où l’espérance de vie ne dépasse pas 56 ans. Leur préoccupation est plutôt de trouver à manger, chaque jour.

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *