Perdre son permis de conduire n’est pas un motif de licenciement.

Pour une majorité de salariés, une absence de permis de conduire est synonyme de problème si bien que certains ont peur du licenciement en cas de perte du fameux papier rose pour pouvoir se rendre au travail. La Cour de Cassation précise toutefois qu’une suspension de permis pour des faits commis dans le cadre de la vie personnelle n’est pas une méconnaissance des obligations liées au contrat de travail. Attention toutefois à certains cas, notamment lorsque le salarié doit avoir besoin de son titre de conduite pour pouvoir exercer sa profession, comme par exemple un représentant. Dans ce cas, la rupture du contrat est possible.

 

Source : L’Express

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *