L’institut d’étude des accidents de la route publie ses chiffres

statistiques usagers vulnérablesL’institut d’étude des accidents de la route, créé en janvier 2011, publie des chiffres concernant l’accidentologie en France. Il s’avère qu’en 2011 quasiment 25% des tués ont trouvé la mort en ligne droite en effectuant un écart de trajectoire aléatoire. La somnolence est responsable de ces accidents mortels dans la moitié des cas. Le délégué général de 40 millions d’automobilistes, propose la mise en place de bandes rugueuses et sonores pour avertir les automobilistes, en cas de changement de trajectoire. Il conseille d’orienter les campagnes d’information vers ce nouveau phénomène : la somnolence. D’autre part, suite à certaines constatations, l’Institut incite les usagers vulnérables (piétons, cyclistes, 2-roues motorisés) à assurer leur propre sécurité là où la loi ne possède pas forcément un grand champ d’action. Ils sont invités à tenir compte des risques dûs à leur vulnérabilité, notamment en matière de visibilité. Cette étude pourrait être un tremplin pour aborder de nouveaux thèmes de sécurité routière comme la perte de vigilance. Certaines associations, comme la Ligue contre la violence routière, aimeraient qu’une « cellule riposte scientifique » soit créée pour pouvoir apporter des vraies réponses face à ces statisiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *