Les utilisateurs du « Bip Bip » se mobilisent.

Depuis l’annonce de la prochaine interdiction d’utiliser les avertisseurs de radars, les automobilistes ne décolèrent pas, tout comme les sociétés vendant les appareils, que ce soit Coyote, Inforad ou Wikango. Selon eux, tout a été fait dans la précipitation et sans aucune concertation. Une campagne de mobilisation est d’ores et déjà lancée sur les réseaux sociaux afin de sauver les avertisseurs de radars. Divers rassemblements seront organisés la semaine prochaine (mercredi à 13h) dans plusieurs villes, dont Lille, Paris, Bordeaux ou Lyon. Les utilisateurs seront avertis via leurs appareils. Par ailleurs, la société vendant les célèbres « Coyote » indiquent faire vivre plus de 2000 personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *