Les Questions/Réponses sur les taxis parisiens.

Comment reconnaître un taxi libre ?

Les taxis disposes actuellement d’une signalétique blanche et lumineuse située sur le toit du véhicule : lorsque le lumineux blanc est allumé, le taxi est libre.

La nouveauté: dorénavant et progressivement jusqu’au 1er janvier 2012, les taxis vont s’équiper d’une signalétique de toit à double couleur :

Vert => le taxi est libre.

Rouge => le taxi est occupé

 Pourquoi arrive-t-il qu’un taxi hélé ne s’arrête pas?

Un taxi ne peut pas s’arrêter lorsqu’il :
– se situe à moins de 50 m d’une station ou attendent des taxis libres de clients.
– se trouve dans un couloir de bus.
– est réservé (lumineux blanc éteint)

Un taxi a-t-il le droit de refuser le transport d’une personne à mobilité réduite ?

Non. Le chauffeur de taxi n’a pas le droit de refuser de prendre en charge une personne à mobilité réduite, même lorsqu’il doit l’aider à s’installer à l’intérieur du taxi.

Combien y a-t-il de taxis parisiens ?

16 623 (2010).  L’objectif est de porter le nombre maximum de taxis parisiens autorisés à circuler et à stationner à Paris et dans les communes ayant adhéré au statut des taxis parisiens à 20.000.

Chiffres clés :

200 000 c’est la moyenne des courses effectuées chaque jour par les taxis parisiens.
2,20 € c’est le montant minimum de la prise en charge par un taxi : il s’affiche directement sur le compteur du taxi au départ de la course.
6,10 € c’est le montant minimum d’une course de taxi.
0 € aucun supplément ne peut être demandé pour le transport d’un fauteuil roulant ou d’un chien accompagnant une personne malvoyante. Seuls les bagages ou tout autre objet encombrant sont surtaxés.

Source : Mairie de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *