Les propositions du Conseil National de la Sécurité Routière

éthylotest anti-démarrage

Une des propositions du Conseil National de la Sécurité Routière

Aujourd’hui,  le Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR) va soumettre au vote quelques propositions émanant des différentes commissions qui le composent :
– en ce qui concerne les enregistreurs de données routières, la commission « outils technologiques et infrastructures routières »  veut proposer à la Commission européenne de retenir les données les plus pertinentes de ces appareils. Celles-ci pourraient être conservées « qu’en cas de choc à raison de 30 secondes avant le choc et jusqu’à 15 secondes après ».
– Pour la commission « alcool, stupéfiants et vitesse « les conducteurs condamnés seront soumis à l’obligation de posséder un éthylotest anti-démarrage. Cette mesure pourrait être proposée par les commissions médicales primaires du permis
– la remontée inter-files doit être expérimentée pendant deux ans en cas d’embouteillage, les deux-roues ne pourront dépasser le 50 km/h selon la commission « deux-roues, deux-roues motorisés »
– la date du 22 février est arrêtée par le CNSR pour représenter la journée européenne des victimes de la route
– la commission « jeunes et éducation routière a travaillé sur la réduction des délais d’attente entre les examens. 10.000 places d’examen vont être créées dès la fin de l’année. De plus, il faut stabiliser les effectifs des inspecteurs. Ceux-ci devront surveiller des examens de code supplémentaires le samedi. Il se peut que certains inspecteurs déjà à la retraite soient rappelés.

Les propositions du Conseil National de la Sécurité Routière
5 (100%) 1 vote

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *