Les nouvelles mesures pour la sécurité routière font dans la polémique…

Les nouvelles mesures annoncées mercredi par le Gouvernement pour réduire le nombre d’accidents de la route font dans la polémique. Il fallait s’y attendre, avec la suppression des panneaux avertissant les radars ainsi que l’interdiction d’utiliser les avertisseurs de radars. On peut ne peut que s’étonner de la vingtaine de mesures prises, car le compte n’y est pas. Il suffit de demander aux conducteurs ce qu’ils en pensent et la réponse est toujours la même : faire de l’argent sur le dos des automobilistes.

 

Rappelons qu’à l’origine le but des panneaux avertissant les radars était de prévenir pour ne pas freiner brusquement à l’approche des fameuses cabines. Le Gouvernement a toujours clamé ne pas vouloir ôter ces panneaux. Il faudra maintenant se méfier des « coups de patins » brusques au dernier moment. Qu’en sera-t-il des conducteurs au beau milieu d’un dépassement et s’apercevant d’un radar au dernier moment… Résultat, un coup de frein intempestif et un risque d’accident supplémentaire. Quant à l’interdiction des avertisseurs de radars, il ne faut pas oublier que certains véhicules sont équipés de GPS indiquant les cabines. Il faudra donc supprimer ce point d’intérêt sur l’appareil. Et si le conducteur laisse son GPS tel quel ? En cas de contrôle, le gendarme devra vérifier que le GPS d’origine n’a pas cet avertisseur. Pas sûr que cela soit légal de s’installer au volant pour aller faire une telle vérification.

 

Depuis plusieurs mois, les deux-roues motorisés sont pointés du doigt avec une augmentation du nombre des tués. En 2010, ils représentaient 24% des personnes tuées sur la route pour moins de 2% du trafic. Le CISR a annoncé seulement deux mesures pour renforcer la sécurité des deux-roues : Augmenter la taille des plaques d’immatriculation et l’utilisation de vêtements réfléchissants. Rien sur la formation des conducteurs de deux-roues motorisés, rien non plus sur les cyclos qui sont de plus en plus bruyants ainsi que l’emploi des kits qui sont toujours en place. On ne parle pas non plus des différents revêtements qui sont une plaie pour les motards. Combien de casques sont intacts ? Combien sont fissurés mais toujours utilisés ? Il est prévu un changement du permis moto, mais rien n’a réellement filtré et il semble qu’il faille attendre 2013 pour voir une évolution.

 

Concernant l’alcool, on notera que le conducteur pris en état alcoolique sera plus sévèrement sanctionné, mais les jeunes conducteurs gardent le même taux légal, soit 0,5 g/l de sang. Pourtant on ne compte plus le nombre de « permis probatoire » obligés de repasser l’examen suite à un contrôle positif, que ce soit pour alcool ou stupéfiants. On ne compte pas non plus les conducteurs pris sous l’empire alcoolique avec à la clé un accident, qui dans certains cas peuvent décimer une famille.

 

Avec un nombre de conducteurs utilisant le téléphone au volant toujours en augmentation, on était en droit de penser que le kit mains libres serait banni. Il n’en est finalement rien et malgré un point supplémentaire perdu, pas sûr que cela fasse baisser le nombre d’infractions.

 

Et la vitesse ? Rendre délictuel le fait de dépasser la vitesse de 50 km/h, et ce même la première fois est une bonne idée. Pourtant on peut toujours acheter une voiture capable de dépasser les 200 km/h sans le moindre problème. Mais là il se pose un autre problème avec le lobbying des constructeurs. On garde donc nos bonnes vieilles limitations avec une vitesse de 90 km/h sur une nationale, mais aussi sur une toute petite départementale pleine de virages.

 

Rien n’a été évoqué au niveau de la formation à la conduire où pourtant l’éducation routière est primordiale. Ce n’est pas la nouvelle procédure d’évaluation du permis de conduire qui change les choses. Le barème de points n’est pas idéal et on assiste à des résultats par moment très étranges.

 

Il reste donc encore pas mal de points à éclaircir, comme les distances de sécurité entre camions jamais respectées. Il suffit de traverser la France d’Ouest en est pour s’en convaincre avec des poids lourds collés les uns contre les autres. Impossible de dépasser et en cas de freinage brutal, c’est le carnage assuré. Pas mieux pour l’utilisation des clignotants qui a tendance à devenir un luxe ou le peu de respect des autres sur la route. Tant que la France ne se dotera pas d’une vraie police de la route, toutes ces mesures ne seront que de la poudre aux yeux…

 

Laurent Mercier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *