Les conducteurs ont perdu des heures de sommeil

conducteur fatigué

7.300 minutes en moins en quinze ans

En quinze ans, les conducteurs ont perdu en moyenne 20 minutes de sommeil par nuit. En sommeil cumulé sur une année, cela fait une perte de quinze nuits de 8 heures. Les médecins à l’initiative de cette enquête déclarent qu’il existe des conséquences sur la vie quotidienne des Français et notamment sur leur conduite. Ainsi, 18 % des conducteurs avouent être sujets à la somnolence au volant. Ils ont déjà vécu des situations de gêne réelle pour la conduite. En cette période de vacances, la somnolence est un facteur aggravant. De plus, la préparation du voyage et les départs de nuit expliquent le déficit d’au moins d’une heure de sommeil au moment du départ chez 31 % des conducteurs mais 59 % n’en ont pas conscience. Selon l’association de société françaises d’autoroute (AFSA), la  somnolence est la première cause de mortalité sur autoroute.

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *