Les avertisseurs de radars restent autorisés mais pour un usage plus préventif.

Les principaux fabricants d’avertisseurs de radars avaient rendez-vous hier au ministère de l’Intérieur pour une réunion de travail. Il en est ressorti que les avertisseurs de radars restent finalement autorisés mais ils seront être transformés en outils de prévention. Ils devront maintenant signaler les zones dangereuses, dont certaines correspondent aux emplacements des radars. Le ministre de l’Intérieur a tout de même rappelé le souhait du gouvernement d’imposer l’interdiction d’avertir la position des radars. Bien entendu, le but est d’adapter sa vitesse aux circonstances de conduite, d’où l’aide à la conduite anciennement appelé avertisseur de radars. Tout ça pour ça dirons nous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *