Le sénégal passe à la vitesse supérieure en matière de sécurité routière.

L’Agence de Presse Sénégalaise annonce la création du Centre de contrôle technique moderne, le permis à points et la numérisation des permis de conduire. L’objectif est de faire diminuer le nombre d’accidents de la route au Sénégal. C’est ce qu’a indiqué Nafi Diouf Ngom, Ministre des Transports terrestres, des Transports ferroviaires et de l’Aménagement du territoire. Un appel d’offres international a été lancé pour mettre en places le nouveau Centre de contrôle technique. La ministre a rappelé que les causes d’accidents sont connues, avec le conducteur, l’état du véhicule et des infrastructures. Selon elle, la création du permis à points permettra de responsabiliser les automobilistes. Le budget 2012 du ministère des Transports doit passer à 9 milliards de francs CFA, contre 6 milliards en 2011, soit une augmentation de 51,39%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *