La Sécurité routière offre un poème aux usagers de deux-roues motorisés.

Aux abords du Salon de la moto, du scooter et du quad, la Sécurité routière offre un poème en acrostiche aux usagers de deux-roues motorisé. Un texte à double lecture. Horizontalement, c’est l’histoire d’un grand amour entre un motard et sa machine. Verticalement, apparaît un message de sensibilisation aux dangers de la route.

Pendant toute la durée du salon, les usagers de moto et de scooter, qui stationneront aux alentours de la porte de Versailles dans le 15ème arrondissement de Paris où se déroule l’événement, trouveront accrochée à leur rétroviseur une étonnante petite pancarte jaune et noire en forme de casque. Côté pile, on peut y lire « Je t’offre ce poème… ». Côté face, on découvre un acrostiche de 15 lignes dont la lecture verticale laisse apparaître une phrase de sensibilisation. Le poème est signé « Un ami qui vous veut du bien ». Son identité apparaît en grattant une case : le logo de la Sécurité routière.

Le destinataire est invité à se rendre sur le stand de la Sécurité routière afin d’en savoir plus sur l’équipement le mieux adapté à sa pratique et participer à un grand jeu « quiz » lui permettant d’évaluer ses connaissances en matière de sécurité routière.

Le Poème :

952 km depuis qu’il a sa moto, il fait partie des
Conducteurs amoureux de leur bécane,
De ceux qui aiment la route à l’air libre. Après
2 semaines de lune de miel, il est accro aux courbes de ses
Roues, à ses envies d’adrénaline, à ses rythmes
motorisés. Ensemble, ils
ont signé pour une grande histoire. Elle a
perdu son rodage entre ses mains, lui
la couve d’un regard passionné. Leur
vie à 2 s’écrit au rythme du compteur, c’est
sûr, ensemble, ils iront loin ;
la nuit, il rêve, elle met les gaz et la
route s’offre à eux. Ils dépassent le trafic et filent
en duo pour une échappée sauvage. Au kilomètre
2010, il l’entraîne plus vite encore, elle ne lui dit jamais non, ils foncent.

Source : Sécurité Routière

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *