La journée mondiale du souvenir des victimes d’accidents de la route célébrée aujourd’hui.

Ce samedi 15 octobre marque la journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route. Les Nations Unies ont tenu à marquer l’évènement en publiant des directives à mettre en place :

En cette Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route, nous portons le deuil des 1,3 million de personnes qui, selon les estimations, perdent chaque année la vie sur les routes et autoroutes du monde entier, et nous nous déclarons une fois encore décidés à empêcher que d’autres perdent la vie.

L’adoption de mesures éprouvées et simples, qui profiteraient tant aux individus et aux familles qu’à la société dans son ensemble, permettrait d’éviter bien des tragédies.

 Le problème de développement et de santé publique que posent les décès et blessures occasionnées par les accidents de la route fait l’objet d’une prise de conscience croissante qui a conduit les gouvernements et leurs partenaires à renforcer leur action à cet égard. Cette année, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé la première Décennie d’action pour la sécurité routière, qui sera l’occasion d’intervenir au niveau mondial.

J’exhorte les États Membres, les organisations internationales, les organisations de la société civile, les entreprises et les dirigeants de communautés à faire en sorte que cette décennie donne lieu à de véritables améliorations. À cette fin, les gouvernements devraient faire connaître leurs plans nationaux pour la Décennie dès le lancement de celle-ci, le 11 mai 2011.

Le Groupe des Nations Unies pour la collaboration en matière de sécurité routière publiera bientôt son plan mondial pour la Décennie, qui plaide en faveur de mesures destinées à rendre les routes et les véhicules plus sûrs, à responsabiliser davantage les conducteurs et les piétons, et à renforcer les services d’urgence.

 Pour ma part, j’ai adressé à l’ensemble du personnel de l’Organisation des Nations Unies une directive donnant pour instructions aux conducteurs de véhicules de l’ONU de se conformer aux principes de sécurité routière, notamment en attachant leur ceinture, en respectant les limites de vitesse et en évitant l’usage des téléphones portables et autres distractions.

 En appliquant ensemble ces principes, ainsi que d’autres mesures simples, nous pouvons donner un véritable sens à la célébration de cette journée, honorant ainsi la mémoire des victimes de la meilleure façon qui soit : en faisant en sorte d’épargner la vie d’autres personnes.

Source : Nations Unies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *