Hausse de la mortalité routière en 2014

moto

L’été pluvieux a entraîné une baisse de la mortalité des motards

La sécurité routière avait enregistré pour l’année 2013 une mortalité routière enbaisse par rapport à 2012 comptabilisant 3268 tués sur les routes de France. Ce résultat était historique puisque c’était le chiffre le plus bas depuis 1948. L’année 2014 s’annonce beaucoup plus sombre, une grande première après douze années de baisse consécutive.

Au mois de novembre, les chiffres sont encore à la hausse avec 10,7 % de morts en plus. Si l’on prend en compte les onze mois de 2014, la sécurité routière comptabilise 148 victimes de plus par rapport à la même période de 2013. Et il est difficile de compter sur le mois de décembre pour infléchir la tendance.  En effet, en 2013, le seul mois de décembre avait affiché 307 tués.

Cette situation peut s’expliquer par différentes raisons qui seront analysées dans les mois à venir. Cependant, on peut déjà évoquer le rôle des conditions météorologiques dans l’évolution de l’accidentalité. En effet, le temps clément dont a bénéficié la France a engendré une hausse du trafic et par conséquent une hausse du nombre d’accidents. Cette donnée ne concerne pas la période estivale : le temps pluvieux de juillet et août n’a pas favorisé les déplacements et notamment ceux des motos. Les 2 mois d’été ont enregistré une baisse de la mortalité de 11,6 % en juillet et 7 ,1 % en août.

L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière précise aussi que les usagers les plus vulnérables ont particulièrement souffert en 2014. La mortalité des piétons augmente de 15 %, celle des cyclistes de 5 % et celle des cyclomotoristes de 9 %.

D’autres hausses importantes sont signalées : + 2,2 % d’accidents corporels, + 2,6 % de blessés et + 3,6 % de blessés graves.

 

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *