Ethylotests : méfiez-vous des contrefaçons

des produits plus que douteux

Depuis la parution du décret de mars 2012, les fabricants d’éthylotests essaient de faire face à la demande. En effet, 70 millions de véhicules sont concernés par cette nouvelle loi effective le 1erjuillet 2012. Mais ce phénomène entraîne quelques dérives, notamment au niveau des tarifs. Des éthylotests de qualité douteuse peuvent être mis sur le marché à plus de 5 €. Les appareils électroniques sont proposés à la vente pour 5 € alors que normalement un appareil d’une bonne qualité vaut une centaine d’euros. Selon l’association I-Test recense 150 offres suspectes. Pour éviter ces écueils, il faut vérifier que le produit porte la mention « conforme à la norme ». Les termes « CE » ou « Sécurité Routière » ne suffisent pas. Méfiez-vous du prix : un tarif trop élevé ou trop bas cache forcément quelque chose. En ce qui concerne l’appareil électronique, sachez qu’il est réutilisable mais nécessite un recalibrage une fois par an chez le fabricant (environ 10 €). A partir du 1er juillet, il faudra un éthylotest dans chaque véhicule en état de fonctionnement… Le site de la  Délégation Interministérielle à la Sécurité Routière propose une liste de produits fiables, ce qui vous évitera une amende de 11 €.

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *