Des nouveaux radars

Les radars indétectables capables de flasher dans les deux sens de circulation ont été installés en mars 2013. Un an plus tard, ils ont en tout flashé quelques 300.000 automobilistes. Le gouvernement prévoit de multiplier par trois le nombre de radars de ce type d’ici à 2015.

radar_lidar

Vif succès des radars indétectables

Ces machines sont plus dissuasives, selon les experts de la sécurité routière, que les radars fixes. En effet, les conducteurs doivent respecter les limitations quelque soit la route sur laquelle ils circulent. De plus, les photographies sont exploitables à 66 % contre 60 % pour les anciennes générations. En mars 2013, 18 départements avaient vu se déployer ces radars. Mais avant cet été, ces appareils seront en vigueur dans tous les départements de France. 300 voitures en seront équipées. Pour cette année, il n’est pas prévu de radars supplémentaires aux 4.200 existants. Ceux-ci seront modernisés. En revanche, les zones de chantiers se verront équipées de machines afin de protéger les ouvriers. Toutefois, le délégué interministériel adjoint, Henri Prévost, annonce l’expérimentation de 4 radars fixes « double face »qui flasheront les plaques avant et arrière des véhicules.

Face aux propos de l’association 40 millions d’automobilistes qui dénonce une « volonté de verbaliser à tout prix », le délégué adjoint rappelle la priorité de passer sous la barre des 2.000 tués par an pour 2020. Il rappelle que l’année précédente le nombre de tués sur les routes a chuté de 11 % et que celui des flashs a aussi baissé de 10 %. Ainsi, depuis 2002, les radars auraient contribué aux trois quarts de la baisse du nombre de victimes. Les conducteurs ont indéniablement levé le pied et ont été aussi frappés par certaines campagnes de communication (le sourire du pompier) sur les dangers de la route.

Quant à l’abaissement de la vitesse à 80 km/h, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls souhaite une expérimentation sur une année dans plusieurs départements. Le Conseil national de la sécurité routière qui doit se réunir le 16 mai devra communiquer ses propositions sur ce sujet.

 

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *