Des lignes continues expérimentées sur certaines bandes d’arrêts d’urgence.

Le Code de la Route prévoit que les bandes d’arrêts d’urgence ne soient utilisés qu’en cas d’urgence comme son nom l’indique. Pourtant il n’est pas rare de voir des véhicules, principalement des poids lourds, se déporter sur cette voie signalée d’une ligne discontinue. Pour pallier à ce franchissement, un marquage continu a été expérimenté l’année passée sur l’A10 et l’A19, cette ligne blanche étant plus dissuasive que le marquage actuel car elle suscite l’idée d’un « mur infranchissable ».

 

Selon les premiers résultats, seulement 1% des conducteurs de véhicules légers chevauchent la bande d’arrêt d’urgence, alors que ce taux peut varier de 15 à 30% pour les camions. En moyenne, le débordement des poids lourds varie de quelques centimètres à plus d’un mètre. Cofiroute, à l’origine de cette expérimentation, souhaite quantifier et qualifier les débordements sur des sections avec et sans marquage continu, qui plus est avec des trafics différents. Une demande de poursuite d’expérimentation a été faite à la DSCR. Précisons que ce système est déjà en place dans plusieurs pays, dont l’Angleterre, l’Espagne, l’Autriche, la Norvège ou l’Irlande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *