Coyote, Inforad et Wikango lancent l’AFFTAC.

Les trois principaux acteurs du service d’aide à la conduite se sont réunis pour réagir face à l’annonce du Gouvernement d’interdire les avertisseurs de radars. En premier lieu, une journée de mobilisation sera organisée mercredi prochain dans différentes villes françaises. Ce n’est pas tout car Coyote, Inforad et Wikango se sont associés pour lancer l’A.F.F.T.A.C (Association Française des Fournisseurs et utilisateurs de Technologies d’Aide à la Conduite. Le but de cette association est de promouvoir et de défendre l’ensemble des technologies embarquées permettant l’aide à la conduite. Il est même envisagé la création d’un label « voiture sûre ».

 

Les trois acteurs indiquent : « Le Gouvernement souhaite développer l’information en temps réel des conducteurs sur la limite de vitesse à respecter ? Nous le faisons déjà. Nos produits affichent en permanence la limite de vitesse à respecter ! Le Gouvernement souhaite renforcer la vigilance au volant ? Toutes les études que nous avons réalisées prouvent que les avertisseurs permettent d’accroître la vigilance de chaque conducteur et permettent de lutter contre les risques de somnolence. Le Gouvernement souhaite promouvoir les bons comportements sur la route ? Chacun de nos appareils signale les zones à risque grâce à la communauté de nos utilisateurs permettant ainsi d’anticiper les zones ralentissement et les freinages brutaux. Nous souhaitons aujourd’hui que le Gouvernement comprenne et notre rôle et revienne sur sa décision d’interdiction des avertisseurs. Nous sommes déjà 4 millions 700 000 français à le souhaiter. » Notons que depuis le lancement de la page Facebook, près de 19 000 personnes ont déjà adhéré. Le site Internet est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *