Bien utiliser son régulateur de vitesse, ça s’apprend…

Maîtriser sa vitesse reste un enjeu fort de la sécurité routière. Il repose sur un comportement responsable du conducteur qui peut désormais bénéficier d’équipements d’assistance comme le régulateur de vitesse . Ce système est destiné à stabiliser la vitesse automatiquement (à ne pas confondre avec le limiteur de vitesse qui empêche de dépasser la vitesse sélectionnée). Il est idéal lors de longs trajets sur autoroute. Il apporte de nombreux avantages : confort, évitement d’excès de vitesse, usage optimal de la consommation de carburant, attention plus grande du conducteur reportée sur d’autres aspects de la conduite.

Le régulateur équipe aujourd’hui 1/3 des véhicules neufs. Si 52 % des Français se méfient de sa fiabilité, il faut savoir que le régulateur de vitesse constitue un progrès dans le domaine de la sécurité mais à condition qu’il soit utilisé dans des circonstances adaptées et dans le plafond des vitesses autorisées.

Quelques règles…

 Son utilisation s’effectue seulement sur autoroute. Elle est en particulier exclue en ville où les changements d’allure sont trop fréquents.

 Le régulateur doit être réservé à des trafics fluides où l’anticipation est possible.

 Ne jamais l’utiliser par temps de pluie. En cas d’aquaplanning, la vitesse va décroître du fait du patinage des roues et le régulateur va s’adapter en accélérant, ce qui risque de devenir incontrôlable lors de la réadhérence normale du véhicule.

Quelques conseils…

 Le conducteur ne doit pas relâcher son attention et toujours rester maître de son véhicule. Par conséquent, il doit garder le réflexe des commandes habituelles (freins, embrayage, accélérateur) au moindre problème.
En effet, comme de nombreuses sécurités sont couplées à ce système, il est impossible qu’il s’enclenche seul : une action sur une seule des pédales désactive immédiatement le régulateur pour faire repasser le véhicule en mode de conduite traditionnel.

 Rester toujours vigilant à la vitesse des véhicules sur les différentes files ainsi qu’à l’approche de poids lourds ou de véhicules lents.

 Désactiver le régulateur dès que la circulation se densifie.

 Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec l’utilisation du régulateur, éviter de l’utiliser et préférer le limiteur, moins automatisé, mais qui oblige le conducteur à garder une certaine vigilance et à rester actif dans la conduite.

Source : Département de la Saône-et-Loire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *