Alcool au volant : vers une tolérance 0 ?

L’association « 40 millions d’automobilistes » prône la tolérance zéro en ce qui concerne l’alcool au volant.En conséquence l’association lance une campagne baptisée « Je suis un héros, je roule à zéro ». Mais quel est le réel impact d’une telle mesure pour réduire la mortalité routière ?

En 2014, quelques 1 000 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route dans lequel le facteur alcool était présent. « 40 millions d’automobilistes » considère que cette situation est évitable si chaque conducteur refusait de prendre le volant en ayant consommé de l’alcool.

L’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR), l’alcool est le premier facteur de mortalité routière (29 % des décès). D’autres facteurs sont aussi relevés comme les excès de vitesse, le non-respect des distances de sécurité… Le délégué général de l’association Prévention Routière, Jean-Yves Salaün, souligne que depuis un certain temps les accidents mortels sont souvent dus à de « grosses alcoolémies ». En effet, on relève des alcoolémies supérieures d’un gramme d’alcool par litre de sang. Il n’est pas certain qu’un seuil à zéro ait une quelconque incidence sur les comportements des buveurs excessifs. Jean-Yves Salaün prône le renforcement des contrôles et la prise en charge des personnes récidivistes et traiter leur dépendance à l’alcool.

Au niveau de l’Union Européenne, la loi sur l’alcoolémie au volant est variable. Les seuils maximum varient de 0,8 gramme par litre en Angleterre à 0,2 gramme en Finlande, Suède ou Pologne. La tolérance zéro est en vigueur en République Tchèque, Slovaquie, Hongrie, Bulgarie et Roumanie…. Ces pays sont hélas connus pour une consommation d’alcool assez importante, il s’agit d’une question de santé publique. Cependant, on constate qu’en Angleterre, malgré un taux à 0,8, le taux de mortalité routière est un des plus bas d’Europe (30 morts par million d’habitants). À contrario, les pays à tolérance zéro connaissent une forte mortalité (90 accidents mortels par million d’habitants).

 

 

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *