Une enquête sur les conductrices

Les conductrices et les SMS

Les différences de pratiques hommes/femmes au volant

Une récente enquête d’Axa Prévention montre que les femmes seraient plus sensibles aux risques sur la route. Les chiffres le montrent : elles représentent 24 % des tués. Au fil de l’enquête, on s’aperçoit que 80 % d’entre elles considèrent que boire deux verres avant de conduire est dangereux, contre 74 % chez la gent masculine. Concrètement, 18 % des conductrices avouent avoir déjà pris le volant après deux verres ; les hommes sont 34 %. 27 % des femmes conduisent parfois  4 ou 5 heures d’affilée malgré le danger que cela représente. Dans la même situation, les hommes sont 42 % à prendre ce risque. En ce qui concerne la vitesse,  42 % des conductrices roulent en moyenne à 65 km/h en agglomération, vitesse adoptée par les hommes à 49 %. Les femmes âgées de 50 à 64 ans sont les plus respectueuses : 29 % d’entre elles roulent trop vite. En revanche, la catégorie des 25 – 34 ans ne respectent pas trop les limitations : 58 % d’entre elles roulent à plus de 65 km/h. Ce chiffre est quasiment le même pour les conducteurs. Les infractions à la vitesse sur autoroute ont aussi été étudiées. Rouler à 160 – 170 km/h est une pratique courante pour 23 % des hommes contre seulement 15 % chez les femmes. Toutefois, les conductrices ne sont pas si parfaites. En effet, elles dépassent les hommes lorsqu’il s’agit de ne pas s’arrêter au feu orange. 77 % des femmes avouent cette pratique contre 75 % des hommes. Un autre travers typiquement féminin : les sms. 21 % sont « accros » à cette pratique contre 15 % des hommes. Cette pratique est d’autant plus paradoxale qu’elles sont 94 % à être conscientes des dangers liés à l’usage du téléphone au volant. Mais les hommes sont les plus bavards puisqu’ils sont 39 % à téléphoner au volant contre 35 % de femmes.

Notez cet article

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *