Un système de géolocalisation dans les voitures pour les secours

A partir de 2015, toutes les voitures et les camionnettes proposées à la vente devront être équipées  du système eCall permettant d’alerter les secours en cas d’accident.

intervention grâce à la géolocalisation

Intervention plus rapide sur les lieux de l’accident

Les véhicules neufs vendus dans les pays de l’Union Européenne possèderont un dispositif capable d’appeler automatiquement les secours en cas d’accident. Ainsi en a décidé le Parlement européen hier en adoptant le texte proposé.  Le véhicule accidenté sera géolocalisé par eCall, nom de ce système.

Face à la pression des constructeurs, les députés ont aussi voté des délais supplémentaires pour l’équipement sans toutefois préciser un terme maximal.

eCall se déclenche seulement en cas de choc et est donc relié aux airbags. Un appel d’urgence est envoyé aux secouristes du 112. Le véhicule est localisé via un émetteur GPS et les secours interviennent donc plus rapidement permettant ainsi de sauver, selon une estimation, 2.500 vies par an. En 2012, 28.000 personnes ont perdu la vie sur les routes européennes.

Aujourd’hui, ce système est présent dans seulement 1 % des véhicules. C’est pourquoi il est important de prévoir une loi selon une euro-députée allemande. Le parlement a demandé aux constructeurs de ne pas répercuter le prix de cet équipement (environ 100 €) sur le prix de vente du véhicule. La notion d’espionnage a aussi été évoquée. Les députés souhaitent que le système ne serve pas la surveillance des déplacements des automobilistes. Le commissaire européen aux transports, Sim Kallas, déclare qu’ eCall est un « système dormant », c’est-à-dire que les informations ne sont transmises qu’en cas d’accident.

Seuls les Verts ont voté contre le projet soulevant le problème non résolu, selon eux, de la protection des données.

 

 

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *