Un exercice de sécurité dans le Tunnel du Mont-Blanc.

La circulation de tous les véhicules a été interdite dans le Tunnel du Mont-Blanc au cours de la nuit du 26 au 27 septembre, pour permettre le déroulement d’un exercice de sécurité, le troisième des quatre prévus pour cette année 2011.

Pour l’occasion, on a reconstitué dans le tunnel le scénario d’un accident de la circulation qui consistait en une collision frontale entre une camionnette et une voiture venant en sens inverse. Les personnes à bord – quatre adultes – ont été blessées à des degrés divers, et après avoir été désincarcérées des habitacles de leurs véhicules par les équipes du GEIE-TMB, ont été prises en charge par les services de secours publics. Par convention d’exercice, un des passagers est décédé. Aucun autre véhicule n’a été impliqué dans l’accident.

L’exercice avait comme objectif de tester la réactivité et l’efficacité du dispositif de sécurité du tunnel face à un événement grave, sans incendie, mais avec des personnes sérieusement blessées. Les Vigili del Fuoco de Courmayeur et les Sapeurs Pompiers de Chamonix sont arrivés sur les lieux, en renfort des équipes d’intervention immédiate qui assurent la permanence au tunnel. L’intervention des agents des services de secours publics français et italiens, qui ont pris en charge les victimes et ont procédé à leur transfert vers l’hôpital, a été de première importance.

De nombreux observateurs, parmi lesquels les représentants des Vigili del Fuoco, des Sapeurs Pompiers et des Préfectures du Val d’Aoste et de Haute Savoie, ainsi que des représentants du service 118, de la Croix Rouge Italienne, de la Protection civile, de l’association des familles des victimes et des sociétés concessionnaires, ont suivi le déroulement des différentes phases de l’exercice. L’agent de sécurité du tunnel, constatant le très fort investissement de tous pour que tout se déroule au mieux, a rappelé que ces exercices, même s’ils obligent à interrompre temporairement le trafic, sont essentiels pour maintenir le plus haut niveau de vigilance et pour améliorer une expérience qui pourrait se révéler précieuse en cas d’urgence réelle.

Source : ATMB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *