Un audit des radars

L’association 40 millions d’automobilistes a lancé l’opération « raconte-moi ton radar » qui consistait à dresser la carte des radars automatisés les plus contestés. 67.000 conducteurs ont répondu à cet appel. Des témoignages illustrent certaines aberrations liées à l’implantation de ces radars. On peut les découvrir sur le site www.racontemoitonradar.com. De cette opération, on peut déduire que certains radars sont particulièrement mal placés et sont donc considérés comme des pièges et surtout comme des « pompes à fric » selon les automobilistes qui admettent la réglementation relative à la vitesse en agglomération ou sur autoroute. Après l’étude de ce sondage l’association 40 millions d’automobilistes dresse dix catégories de pièges. Le radar de Saint Julien en Genevois sur l’A41 entre Annecy et Genève est sans nul doute le plus détesté de France. Situé à 200 mètres de la frontière, il flashe au-delà de 50 km/h. A Loucelles, dans le Calvados, il y a une succession de limitations sur une deux fois deux voies. Puis subitement, il flashe les dépassements de plus de 70 km/h. Le député maire de Caen avait lui-même indiqué que le radar était « assez piégeant ». L’association déclare qu’il est temps de relever toutes les incohérences pour que cette politique soit acceptée par la population. Par conséquent, un audit serait le bienvenu. A ce titre, l’association fait sept propositions (vitesse rappelée au panneau avertisseur du radar, temps d’adaptation lors d’un changement de réglementation).

radar piège

Les radars les plus décriés

 

 

 

Un audit des radars
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *