Le téléphone au volant : infractions en hausse

téléphone-au-volant

De plus en plus d’infractions

TNS SOFRES a mené une enquête sur les Français et le téléphone au volant. Le résultat montre que 34 % des conducteurs avouent téléphoner en conduisant. Ce pourcentage concerne l’année 2013. En 2004, ils n’étaient que 18 %. L’enquête établit que parmi ce tiers de conducteurs, 42 % n’utilisent pas de kit mains libres. De plus, les automobilistes sont de plus en plus nombreux (1 sur 5) à regarder ou écrire des sms au volant. Cette proportion est plus importante chez les jeunes conducteurs : 57 % des 18-25 ans téléphonent régulièrement en conduisant.

En revanche, en ce qui concerne l’alcool, les automobilistes sont deux fois moins nombreux qu’en 2004 à prendre le volant malgré une consommation d’alcool. On constate aussi une amélioration quant aux excès de vitesse. En 2004, 3 conducteurs sur 10 roulaient à plus de 170 km/h sur autoroute. Aujourd’hui ils ne sont plus que 2.

En agglomération, les comportements n’évoluent guère. 50 % des conducteurs roulent à plus de 65 km/h en ville. 3 automobilistes sur 4 déclarent ne pas s’arrêter au feu orange.

30 % des Français n’effectuent pas de pause lorsqu’ils font des grands trajets et conduisent 4 à 5 heures sans s’arrêter. Ils n’étaient que 23 % en 2004.

La sécurité routière encourage les pauses toutes les deux heures pour éviter la somnolence et l’endormissement au volant.

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *