Le stationnement des deux-roues motorisés à Paris

 Stationnement des deux-roues motorisés à Paris : enjeu électoral

stationnement paris

Le tribunal de Paris a été saisi par l’association « Les droits du piéton » qui revendique de nouvelles règles de stationnement deux-roues motorisés. Leurs demandes sont adressées au Préfet de police et au maire de Paris. Elle demande au préfet la réparation du préjudice (10.000 €) causée par le « laxisme dans la lutte contre le stationnement des motos sur les trottoirs ».

L’association demande à la Mairie de Paris la création d’un stationnement payant dans la capitale pour les deux-roues motorisés ainsi que des zones de stationnement spécifiques à l’image de celles réservées aux Vélib et Autolib.

Il faut tout de même rappeler que cette forme de répression existe déjà. Le nombre de procès-verbaux relatifs au stationnement des deux-roues motorisés a progressé de 26 % entre 2010 et 2011. Cette augmentation s’explique par l’utilisation de plus en plus fréquente des PV électroniques qui permettent d’enregistrer rapidement une infraction. Pourtant, le préfet de police avait demandé un peu de tolérance (en 2008) à l’égard des propriétaires des deux-roues motorisés, au regard du peu d’emplacements disponibles. Il est peu probable que les actions en justice de l’Association aboutissent. Ses adhérents (environ 1.000) se mobilisent peu étant peu convaincus face aux différentes actions déjà engagées.

Aujourd’hui, à quelques semaines des élections municipales, le problème du stationnement devient un véritable enjeu. Les écologistes ont déjà œuvré dans ce sens au Conseil de Paris. Du côté des différentes associations, la Fédération Française des Motards en Colère appellent à la mobilisation le 1er février 2014 à 14h sur l’esplanade du Château de Versailles.

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *