Sept propositions pour réformer le permis à points

réforme permis à points

Sept propositions de 40 millions d’automobilistes

Le permis à points a 20 ans. Depuis sa mise en œuvre, il a subi quelques évolutions. En 2003, on assiste à la suppression partielle du permis blanc. Mais cette mesure a vite montré ses limites. En effet, sur les 130.000 conducteurs qui ont perdu leur permis en 2005, 50.000 ont aussi perdu leur travail. L’association 40 millions d’automobilistes désire une réforme du système et annonce sept propositions :
– intégration systématique du simulateur de conduite dans la formation. Le simulateur permettrait de pallier la différence de formation entre un élève conducteur parisien et un élève qui conduit en zone rurale. Les élèves pourraient aussi expérimenter la conduite de nuit, l’apprentissage sur les routes en plein hiver, un freinage d’urgence….
– suppression du retrait d’un point pour un excès de vitesse inférieur à 10 km/h sur route ou autoroute (sauf infractions avec alcool, stupéfiants)
– un « permis travail » de 6 points pour les professionnels de la route. 40 millions d’automobilistes considère qu’il existe une certaine inégalité entre un commercial parcourant 80.000 kilomètres par an et un particulier qui n’effectue que 15.000 kilomètres. Ils ont, cependant, le même nombre de points. Un permis professionnel de six points serait réservé aux infractions commises lors des heures de travail.
– Proposition d’une alternative à la sanction : un stage de sensibilisation en lieu et place des poursuites habituelles
– principe de contestation d’une infraction : aujourd’hui, le principe de présomption d’innocence n’est pas respecté. Le montant de la consignation est supérieur à celui de l’amende minorée. Il faut donc abroger la consignation en cas de contestation.
– création d’un site d’information pour le permis à points
– formation continue sur la base du volontariat pour obtenir des points supplémentaires avec un plafond fixé à quinze

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *