Pas d’amnistie présidentielle

Toutes les amendes devront être payées

Nicolas Sarkozy a été le premier président de la République à rompre avec la tradition de l’amnistie présidentielle. Lors de leur campagne respective, François Hollande et Nicolas Sarkozy avaient déclaré ne pas vouloir voter cette loi. C’est donc sans surprise, que le nouveau président de la République maintient sa position avec le soutien des associations luttant contre la violence routière. Les automobilistes devront donc payer leur amende, y compris celles relatives au stationnement.

Notez cet article