Les « tués à 30 jours » comptabilisés depuis 2005…

Depuis janvier 2005, toutes les victimes d’accidents de la route décédant dans les 30 jours qui suivent l’accident sont considérées comme morts routiers, contre 6 jours auparavant. L’Observatoire National Interministériel de Sécurité Routière (ONISR) est chargé chaque année de diffuser l’évolution des accidents de la route en France. L’Institut de Veille Sanitaire indique tout de même dans un rapport que le nombre de blessés est sous-évalué. Parmi les accidents corporels (victimes), on distingue : les tués, les blessés, les blessés hospitalisés (plus de 24 heures) et les blessés légers (victimes ayant fait l’objet de soins médicaux mais pas d’admission à l’hôpital durant plus de 24 heures).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *