Les nouveaux moteurs écologiques

Le Mondial de l’Auto de Paris a été l’occasion pour les constructeurs de dévoiler leurs motorisations dernier cris capables de ne consommer que deux litres aux 100 kilomètres. Le gouvernement avait lancé ce projet pour l’horizon 2020, PSA, Renault, Volkswagen se sont engagé dans la bataille, utilisant chacun une technologie similaire.

Peugeot et sa 208 Hybrid Air

Peugeot 208 Hybrid Air

La Peugeot 208 Hybrid Air annonce une consommation de seulement 2l de carburant aux 100 kilomètres. L’actuelle motorisation de la 208 est peu élevée par rapport à la moyenne du marché, environ 4,5 litres aux 100 kilomètres.

Pour arriver à une performance de la sorte, Peugeot a du infliger un sévère régime à sa 208 actuelle. Le modèle de base choisi par le constructeur pour arriver à ce résultat est une 208 1.2L PureTech 82 en BVM5 . Cette dernière consomme 4,5 litres aux 100, pèse 960 kg, et émet 104 g de CO2 au km.

Hors de question de coûter plus cher

Le gouvernement a été clair, il faut que le procédé soit facilement industrialisable pour ne pas engendrer de coût supplémentaire. Les ingénieurs de Peugeot ont donc remplacé l’acier par des matériaux composites comme le carbone et l’aluminium. Ce changement de matériaux a permis d’alléger la voiture jusqu’à 860kg.

L’Hybrid Air

Dans l’idée, le moteur Hybrid Air est un moteur essence assisté par de l’air comprimé. Le réservoir d’énergie comprimé se recharge à la décélération en à peine 10 secondes. Contrairement à l’électrique, plus de problème de batterie et d’autonomie, ce qui était le gros point noir des modèles, tant au niveau du prix que de l’utilisation.

Citroën C4 Cactus Hybrid Air Airflow

Baptisée Airflow, la technologie embarquée dans le Citroën C4 Cactus est en réalité la même que celle qui équipe la 208 de Peugeot. D’ailleurs, les ingénieurs ont utilisé le même moteur PureTech 82. Cependant, prouesse technique, le C4 Cactus bien que plus grand que la Peugeot 208, consomme lui aussi à peine 2 litres aux 100 kilomètres. Pour réaliser cette performance les équipes de Citroën ont réduit le poids de la bête d’une centaine de kg pour ne peser plus que 865 kg sur la balance.

Gros travail sur l’aérodynamisme

Le poids ne fait pas tout, Citroën a évoqué une amélioration de 20% de l’aérodynamisme par rapport au C4 Cactus classique.

Une autre vision pour Renault et l’EOLAB

Renault a choisi de prendre une autre direction pour réduire sa consommation. C’est une hybride aussi, mais avec l’Eolab il n’est pas question d’air comprimé mais d’une solution hybride électrique.

1l aux 100km

C’est la guerre des chiffres, la Renault Eolab ne consommerait que 1l aux 100km si l’on en croit le constructeur. Soit moitié moins que les moteurs Hybrid Air de Peugeot et Citroën. Cela peut sembler à une fausse promesse car Renault a calculé sa conso par rapport aux cycles NEDC, mais en thermique, la consommation du véhicule serait de 3,5L.

Optimisation maximale

L’Eolab est dotée d’un design très futuriste, et adopte la forme goutte d’eau qui permet un meilleur aérodynamisme. Les ingénieurs ont réussi à faire en sorte que l’Eolab pèse 400 kg de moins qu’une Clio.

Peugeot et Citroën plus réalistes

Les concepts Airflow et Hybrid Air de PSA sembles plus facilement industrialisable sans pour autant faire exploser les tarifs. L’Eolab elle se heurte a quelques obstacles qui rend l’industrialisation du modèle à un prix correct compliqué.

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *