Les inspecteurs plus que jamais en grève…

Quelle journée…pour les 120 IPCSR et DPCSR grévistes présents à Paris. Après un rassemblement à la Confédération Force Ouvrière où Jean-Claude MAILLY est venu encourager et soutenir les IPCSR et DPCSR en grève, nous sommes partis à pied rejoindre le Bureau de la Ministre, au Boulevard St Germain.

Un comité d’accueil composé de cortèges de CRS nous attendait.. Après avoir patiemment attendu que la Ministre ou son Cabinet daigne nous recevoir, nous avons décidé de passer à l’action.  

En un rien de temps, trompant la vigilance des CRS nous avons envahi le Boulevard st Germain et bloqué la circulation. Les camarades se sont alors allongés sur la route, formant une chaîne humaine, protégés par le service d’ordre FO. Devant les caméras des journaux télévisés, les CRS ont alors décidé de tirer sans ménagement les camarades hors de la route.

A ce moment là, la Ministre sortait avec sa belle voiture et son chauffeur sans daigner nous regarder, démontrant ainsi son mépris et son inaptitude à une pratique respectueuse du dialogue social. Le représentant du Ministère nous annonçait alors que nous ne serions pas reçus.

Ni une ni deux, les grévistes pourtant encerclés par les CRS ont tenté à nouveau d’envahir le boulevard, une partie a encore réussi, ramenée bien plus violemment par les CRS sur le trottoir. Ce 20 octobre restera dans les annales, nos actions ont été filmées et devraient passer dans les journaux télévisés.

Dès demain, on recommence les blocages de centres en les multipliant. Le Secrétaire Général de la Confédération FO est intervenu à plusieurs reprises en notre faveur.  Des infos laissent penser que nous pourrions être reçus demain, mais rien n’est confirmé à l’heure où nous tapons cet édito.

Nous vous informerons dès que nous aurons confirmation. Même si nous n’avons pas encore abouti, nous avons totalement réussi notre action. Les IPCSR et DPCSR présents à ce rassemblement et également les autres en grève dans leur département peuvent être fiers. Fiers de leur solidarité, de leur détermination, et à titre personnel je suis vraiment très fier d’être votre représentant.

Source : SNICA-FO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *