Les infractions du Préfet

infraction

L’égalité face aux infractions remise en question

Infraction : encore des passe-droits ?

En début de semaine le site internet Médiapart révélait que le préfet responsable de l’agence de traitement des infractions des radars, était soupçonné d’avoir fait payer une douzaine de ses contraventions (stationnement et vitesse) par l’Etat. En place depuis deux ans, il dépend de l’autorité du ministère de l’Intérieur. En conséquence, l’Inspection générale de l’administration du ministère de l’Intérieur a ouvert une enquête pour vérifier les faits. Certains se seraient déroulés le soir et le week-end sur son temps libre. Les associations se disent choquées. L’expert au Conseil national de sécurité routière (CNSR) parle d’un « comportement inadmissible ». Selon lui, l’acceptabilité du système passe par l’égalité des citoyens. D’un côté on demande aux automobilistes de respecter une réglementation et de l’autre côté les décideurs utilisent leurs privilèges. Même son de cloche à la Prévention Routière : le principe de base doit être l’égalité pour tous devant les radars. Rappelons qu’en 2012, les 4.000 radars de France ont rapporté 730 millions d’euros. Entre 2002 et 2010, l’implantation des radars et l’instauration du permis à points ont contribué à une baisse significative du nombre de morts (- 11.000 morts). Cette baisse se retrouve aussi dans la vitesse moyenne pratiquées : – 10 %.

Les infractions du Préfet
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *