Les Français ne sont pas favorables à une baisse de la vitesse sur les routes

accident

La vitesse souvent en cause

Il y a un mois, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, proposait de réduire la vitesse réglementaire sur les routes françaises. Un sondage mené par l’institut IPSOS pour la radio Alouette montre que 86 % des Français sont opposés à cette mesure. Ils ne sont que 7 % à y être « tout à fait » favorables. Pour maintenir son objectif de faire baisser le nombre de tués par an, le gouvernement proposait de mettre en place une nouvelle réglementation : 120 km/ h sur autoroute au lieu de 130, 80 km/h sur les routes nationales au lieu de 90 et 30 km/h en ville au lieu de 50. Rappelons que les pouvoirs publics visent un nombre de tués inférieur à 2000 d’ici à 2020. Pour justifier une telle mesure, le ministre de l’Intérieur, s’appuyait sur les statistiques : 26 % des accidents mortels ont pour cause la vitesse. D’après le sondage, 72 % des femmes sont moins sceptiques face à cette volonté.

Les Français ne sont pas favorables à une baisse de la vitesse sur les routes
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *