Les auto-écoles algériennes mécontentes…

Les auto-écoles algériennes pourraient se mettre sous peu en grève, si la fédération ne répond pas favorablement à leurs revendications. Les revendications portent sur deux points : l’ajournement et l’âge minimum pour se présenter aux examens. Le Ministre a décidé de revenir à ce qui était en place avant avril 2008, avec la possibilité de repasser l’examen deux semaines après un échec et non un mois comme c’est le cas depuis cette date. Une nouvelle circulaire du Ministère des Transports indique qu’un candidat âgé de 17 ans et demi peut se présenter à l’examen théorique, avec le passage de l’épreuve pratique à 18 ans. Selon les écoles de conduite, beaucoup trop de directions de transport ignorent encore cette circulaire. Les professionnels souhaitent également l’interdiction des candidats libres ainsi que la délivrance des agréments qui peuvent être autorisés à des gens n’ayant pas reçu de formation. Le nombre d’examinateurs est aussi cause de conflit, avec par exempe la ville de Tizi Ouzou qui compte 350 auto-écoles pour seulement 6 inspecteurs.

buy cigarettes

Source : Dépêche

buy cigarettes

de Kabylie

zp8497586rq
Notez cet article