Les antidépresseurs et la conduite

Consultez les pictogrammes…

D’après une étude de l’agence du médicament ANSM, les antidépresseurs augmentent le risque d’accident d’au moins 34 %. C’est ce qui résulte de l’observation des fichiers croisés de la police sur les accidents de la route et ceux de l’assurance maladie. Il apparaît aussi que le risque d’accident est plus important en début de traitement ou lorsque celui-ci est modifié. Il faut donc que les médecins préviennent leurs patients des effets de ces médicaments. Cependant, les antidépresseurs ne sont pas incompatibles avec la conduite, ils comportent un pictogramme de niveau 2 qui nécessite l’avis d’un professionnel de santé.

Notez cet article