Le succès de l'éthanol

L'avenir des biocarburants de deuxième génération

how can i get my ex back

En 2012, le biocarburant éthanol E10 a connu une croissance de plus de 35 %. Ce type de carburant représente 24 % des volumes d’essences vendues. Il est plus diffusé que le SP 98. Ce dernier ne devrait d'ailleurs pas tarder à disparaître. Aujourd’hui, un tiers des stations proposent l’E10 et l’E85. Cette énergie est composée à 85 % d’éthanol. Ses ventes ont progressé de 41 % en volume vendu. Parallèlement l’immatriculation des véhicules adaptés à ce type de carburant a augmenté de 12 %. Cependant, malgré une fiscalité avantageuse, l’E10 tarde à convaincre les consommateurs qui évoquent des problèmes de compatibilité avec les moteurs. De plus, certaines enseignes pétrolières n’ont pas franchement participé à sa commercialisation… Lors du lancement de l’E85, l’état avait annoncé 500 points de vente sur le territoire français, fin 2007. Quelques années plus tard, le compte n’y est pas… Les constructeurs ne facilitent pas son évolution en changeant de stratégie en matière de flex-fuel. L’année dernière, seuls les modèles de Dacia et Renault ont tenu le marché. La France et la Commission Européenne se tournent désormais vers les biocarburants de seconde génération. Mais ceux-ci n’en sont qu’au stage de pilote semi-industriel. Il faudra attendre environ une dizaine d’années avant de voir quelque chose de concret.

zp8497586rq
Notez cet article