L’avenir de l’auto-partage

autolib-4Dans la plupart des grandes agglomérations françaises, le système d’abonnement à l’auto-partage permet d’immobiliser 9 voitures personnelles. C’est le résultat d’une enquête publiée par l’ADEME (Agence de l’Environnement et maîtrise de l’énergie). Ce système augmente aussi les places de stationnement. En effet, on parle de 8 places libérées pour une voiture en auto-partage. C’est important de le souligner quand on sait que les Français passent 70 millions d’heures par an à chercher une place de stationnement. 2.090 abonnés de 20 services d’auto-partage ont répondu à cette enquête qui établit aussi des changements dans les habitudes des usagers. Avant d’adhérer à l’auto-partage, ils conduisaient en moyenne 5.246 km par an contre 3.115 dorénavant. Cela représente une baisse de 41 %. Les sondés déclarent marcher plus à pied (30 %), utiliser le vélo (29 %) ou les transports collectifs (25 %). Les adhérents expliquent que leur motivation réside dans le coût de revient moins élevé qu’une voiture individuelle puisqu’il faut déduire les frais d’amortissement, d’assurance, de stationnement…. A Paris, les voitures électriques d’Autolib’ comptent 47.000 abonnés à la fin de l’année dernière. L’auto-partage connaît actuellement une forte croissance. L’avenir semble assuré.

L’avenir de l’auto-partage
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *