La Ligue contre la violence routière dépose une plainte pour menaces de mort.

Depuis que la Ligue contre la violence routière s’est émue du retour en arrière du gouvernement en matière de sécurité routière, sa Présidente a portée plainte pour harcèlement, menaces de mort et insultes. En un mois, l’association a reçu plusieurs courriers anonymes ainsi que des courriels insultants. Une page Facebook avait même été créée avant d’être supprimée. La Ligue contre la violence routière s’est déclarée en faveur d’une interdiction des avertisseurs de radars, pour le retrait des panneaux avertissant ces radars et contre l’assouplissement du permis à points. Une lettre anonyme comparait même la présidente aux nazis. On peut voir que le ton se durcit en matière de sécurité routière avec des procédés navrants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *